Tristan Girard-Gaymard

Associé

Avocat et Docteur en droit privé et sciences criminelles, Tristan Girard-Gaymard pilote le Conseil scientifique du cabinet. A ce titre, il est, d’un point de vue doctrinal, au soutien de l’ensemble des avocats du cabinet. En charge de la politique éditoriale, il apporte également un éclairage précieux sur les montages en droit des sociétés. Ses connaissances techniques sont également plébiscitées dans le cadre de l’activité contentieuse à fort enjeu du cabinet, notamment pour les actions de groupe.

Il est également chargé des programmes de formation mis en place par le cabinet.

Formation

Doctorat de droit, « Les opportunités d’affaires en droit privé » (préf. H. Barbier), PUAM, 2020, Aix-Marseille Université

Master 2, droit économique, Institut de droit des affaires de l’Université d’Aix-Marseille, major de promotion

Distinctions

Premier Secretaire de la Confèrence du Stage

Élections législatives : jusqu’où peut aller le droit des contrats ?

Élections législatives : jusqu’où peut aller le droit des contrats ?

Cercles et associations

Enseignant-chercheur, Droit commercial, droit des sociétés, droit des contrats spéciaux, Université Catholique de Lyon

Septembre 2014 : « Le droit des données personnelles », Académie des juristes tarnais, Puylaurens (Tarn).

Avril 2015 : « L’œuvre de Louis Josserand », Association des doctorants du Centre de Droit Économique, Aix-en-Provence.

Mars 2016 : « L’actualité de la représentation en droit privé », Association des doctorants du Centre de Droit Économique, Aix-en-Provence.

Septembre 2017 : « Le statut juridique des forêts », Académie des juristes tarnais, Albi (Tarn).

Mai 2018 : Séminaire de droit économique organisé en partenariat avec F. Bien (Université de Wurtzbourg, Allemagne), Centre de Droit Économique, Aix-en-Provence.

Mai 2019 : « L’éthique dans la détection et l’exploitation des opportunités d’affaires », in Le droit au croisement des mathématiques et de l’éthique, colloque organisé dans le cadre du Master 2 Droit économique, Centre de Droit Économique, Aix-en-Provence.

Mars 2020 : « Secret des affaires : stratégie contentieuse et arbitrale », colloque organisé en partenariat avec J. Mestre (Doyen honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-Marseille) et S. Hindelang (Université de Berlin, Allemagne), Aix-en-Provence.

Mars 2021 : « Stratégies d’optimisation fiscale – Le cas luxembourgeois », conférence d’actualité, UCLy, Lyon.

Publications

Thèse de doctorat Les opportunités d’affaires en droit privé (préf. H. Barbier), PUAM, 2020. Ouvrage couronné du prix des éditions LAMY récompensant la thèse ayant apporté une contribution intéressante au droit des affaires.

Co-auteur de la chronique dédiée aux contrats d’affaires, Lamy Droit des Affaires, aux côtés du Doyen Jacques Mestre, Jean Bruschi et Cédric Dubucq

« Les influenceurs et le droit »D. 2020, n° 2, p. 92.

« L’incidence du renouvellement des sources du droit des obligations sur son interprétation »RTD civ., 2020, n° 4, p. 779.

« L’intraprise – étude juridique »D. 2021, p. 1197.

« Droit de suite et Non Fungible Tokens : Comment la blockchain étend le droit à rémunération de l’auteur »D. 2022, n° 13, p. 669.

« Fiscalité des NFT : réflexion au confluent de la propriété intellectuelle, du droit financier et du droit fiscal »Les nouvelles fiscales, 2022, n° 1307, p. 13.

« Regard juridique sur les NFT »Revue Lamy droit de l’immatériel : informatique médias communication, 2022, n° 188, p. 30.

« Nouveau statut des influenceurs – la fin d’un vide juridique ? », JCP G, 3 juillet 2023, 26, 796.

« Localisation des rapports économiques : comment le droit international privé permet l’émergence de rapports d’allégeance »Blog scientifique du Centre de Recherche Appliquée de l’École de Guerre Économique, 17 Novembre 2023.

– Note sous Civ. 3ème, 14 juin 2018, n° 16-28.672, publié au Bulletin, « Le rayonnement des statuts d’un groupement sur les tiers – La Cour de cassation nourrit la réflexion liée à la relativité du contrat », RLDA, novembre 2018, n° 142, p. 27.

– Note sous Com., 16 octobre 2019, n° 17-31.638, inédit, « La nullité par voie d’exception d’une convention règlementée : le droit des obligations au soutien du droit des sociétés », Revue des sociétés, 2020, p. 166.